Créer mon blog M'identifier

Les questions existentielles - Vol. 1

Le 7 novembre 2013, 23:07 dans Humeurs 0

 

Hello,

Dans un peu plus d’un an, je changerai de dizaine. Et depuis plusieurs mois, j’observe de nombreux changements dans mon entourage. Depuis six ans, je ne compte même plus le nombre de mariage auxquels j’ai assisté et cette année c’est un véritable baby-boom. Oui, je vieillis. Oui, les situations évoluent. Oui, bienvenue dans le vrai monde des adultes. Autours de moi, ça parle de couches, et de dents qui poussent, et de cacas mous, et d’exploits incroyables (regarde !!!! Bibou s’est retournée toute seule ! C’est incroyable, qu’est-ce qu’elle est en avance ma fille !!!).

Bref mes copines pouponnent. Et ça m’a fait bizarre. Ma frangine a bien eu un loulou il y a quelques années, mais ce n’est pas la même chose. C’était l’ordre naturel des choses. Avec le premier bébé des copines, j’ai bien compris qu’une page se tournait. Adieu les bonnes grosses soirées qui se terminent en vilaines cuitasses. Mes copines sont devenues mamans (pas toutes, hein ! Dieu merci, sinon mes soirées seraient vraiment moins drôles).

C’est un fait, et ça me travaille. Est-ce que j’aurai un jour envie de créer un mini-moi avec l’Homme ? Arriverais-je à me passionner pour un mouflet qui ne parle pas ? Arriverais-je à supporter un marmot qui dégouline de bave. Arriverais-je à m’attendrir au son du premier « maman » ou devant un superbe collier de pâtes, chef-d’œuvre de la progéniture pour la fête des mères ? Serais-je assez patiente pour supporter un insupportable ado qui ne communique que par onomatopée ou par un « ‘tain, relouuuuuu ».

Avec autant de copines qui procréent (et qui se procréeront en 2014), on me pose un peu la question. Et toi, alors c’est pour quand ? Ben pas pour le moment. L’homme et moi on n’habite même pas ensemble alors comment dire… Pas maintenant ! (réponse un peu facile, j’avoue). Et s’en suit l’autre question : et si tu tombais enceinte là ? Ben j’exercerai mon droit de choisir.

Comment dire aux gens que non, tu as beau avoir presque trente piges, tu n’es absolument pas prête ni pour avoir un enfant, ni pour renoncer à ta vie actuelle. Que ça serait parfaitement inconscient de faire un môme quand tu ne vis pas avec le papa, que ton loyer est gracieusement payé par le pôle emploi, et qu’en plus tu fûmes comme un pompier, que tu ne craches pas sur le jaja et que le mec qui te fera renoncer à une bonne tranche de saucisson, il va falloir qu’il se lève aux matines. Comment dire que non, en voyant tes copines, ce magnifique lardon ne te fait pas du tout envie et que tu ne sais pas si un jour tu en auras envie.

Et si ça ne venait pas ? Aurais-je l’impression d’avoir raté quelque chose ? Serais-je complète ? Je n’ai pas de réponse, et ça, ça me fait vraiment chier… 

Little Birds

 

L’homme est une femme comme les autres

Le 7 novembre 2013, 00:18 dans Humeurs 0

 

Dans la vie réelle, je suis en couple depuis quelques mois et, pour la première fois, avec quelqu’un qui compte vraiment. J’en suis folle. Il est grand, il est beau, il est intelligent, il est drôle, il cuisine bien… Mais mon mec a un gros défaut… Mon mec est parfois une vraie gonzesse. Et une bien chiante avec ça.

 

Mon mec geint, mon mec boude, mon mec est parfois une vraie pleureuse. Il en serait presqu’à sortir un gros livre de psychologie pour faire comprendre qu’il boude, en hochant la tête en laissant échapper un « haaa, c’est pour çaaaa… » (Fan de Florence Foresti bonjour !). Mon mec oublie parfois qu’il n’est pas le seul à avoir passé une bonne grosse journée de merde. Mon mec stresse parce que « l’appart n’est pas rangé et que c’est un désastre » alors que dans la vraie vie, il y a trois trucs qui traînent et que si tu veux voir à quoi ressemble Bagdad après le passage de l’armée américaine, tu n’as qu’à venir chez moi.

 

Mon mec va à des soirées parce que son pote ne va pas bien et qu’il faut qu’ils « échangent » pour comprendre ce qui se passe. Mon mec se trouve parfois gros et moche alors que techniquement, on en est très loin. Et que si tu as le malheur de faire une boutade sur le fait qu’on pourrait avoir pris un ou deux kilos, tu te retrouve avec un homme qui te regarde, les yeux humides, et te demande le plus sérieusement du monde : « c’est vrai, tu trouves que je suis gros ?? ».

 

Je ne parlerai pas de mon mec malade, car comme tous les hommes, le moindre microbe se transforme en terrible maladie qui met au bord de la mort (et avec une coupure avec une feuille de papier, on est au bord de l’amputation). Les anglais ont un concept pour ça, le Man-Flue…

Alors bon, j’ai parfois l’impression que les « rôles » sont inversés mais en même temps, je sors avec une super nana.

Comment chopper une fille en 3 questions - Et NRJ dans tout ça ?

Le 21 octobre 2013, 18:56 dans Humeurs 0

 

Depuis quelques jours, Guillaume Pley a posté sur Youtube sa vidéo de « technique de drague »  ou comment chopper une fille en 3 questions (en clair comment te faire agresser et te retrouver contre ta volonté avec la langue d’un parfait inconnu dans le fond du gosier et potentiellement se chopper un bon herpes ou une mono… ).

 

 

J’ai regardé, comme plus de 2 millions de personnes, cette vidéo et deux choses m’ont choqué : la banalisation d’une agression sexuelle et le soutien apporté par un mass-média à cette banalisation.

 

Je ne vais pas revenir sur la le premier point,  le site Madmoizelle a fait un très bon article et tout est dit, rien à rajouter. Vous pouvez le lire là : http://www.madmoizelle.com/embrasser-inconnue-pley-207075http://www.madmoizelle.com/embrasser-inconnue-pley-207075

 


Mais NRJ là dedans ?

 

Ben oui NRJ, la radio des djeuns. C’est vraiment du propre d’avoir accolé ton logo à cette vidéo. Alors ok, Guillaume, c’est ton animateur et 2 millions de vues sur Youtube c’est toujours bon à prendre, ça fait de la pub à pas cher.

Mais dis-moi NRJ, ça ne te met pas mal à l’aise qu’un de tes animateurs fasse la promotion du « une fille qui dit non, en fait, elle pense oui ». Alors oui, tu peux me répondre que c’est juste un bisou et là, je te réponds que non. Qu’un baiser imposé, c’est déjà le mal, que l’échange de fluides corporels, c’est uniquement par consentement mutuel. Et valoriser ce genre de comportement, c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres (la semaine prochaine, Guillaume Pley vous montre comment obtenir un fellation en 10 secondes avec l’aide d’un couteau – bon j’exagère mais pas tant que ça).

 

Apposer un logo nécessite que tu sois d’accord avec le propos et que tu le cautionnes. Et le problème il est là. Tu es la radio la plus écoutée par les ados et ça me pose un petit souci que tu cautionnes le harcèlement et l’agression sexuelle. Parce que je pense aux petites nanas qui ont vécu ou vivront cela et qui vont écouter le soir un mec qui sous couvert de la blague, est un agresseur.


Au final, NRJ, même si je ne t’écoute pas (je ne suis pas la cible), je suis déçue. En tant que fille, c’est déjà l’aventure de faire trois pas pour aller faire des courses et je ne te raconte pas les retours de soirées à 3h du mat à pied parce qu’il n’y a plus de taxi. Ce n’est peut-être pas la peine de rajouter ce genre d'idées dans la tête d'ados.

 

 

 

 

 

Voir la suite ≫